Marshall Sahlins est décédé il y a peu à 90 ans. Guerre de Classe tenait à rendre hommage à cet anthropologue américain, spécialiste des groupes primitifs et préhistoriques car bien que Salhins ne fut pas un radical au sens où nous l’entendons, il nous permet aujourd’hui d’envisager – grâce à son intelligence de l’expérience humaine – l’avenir de la communauté universelle à partir des bases matérielles du passé. En effet, dans son livre « Âge de pierre, âge d’abondance », Salhins démystifie la période paléolithique en démontrant que celle-ci fut bien plus un temps où les ressources abondaient en masse, contrairement à la justification idéologique du progrès moderne où les temps préhistoriques sont nécessairement présentés sous la forme de la disette et du dénuement. Son analyse a donc ceci d’important : revenir à la méthode du matérialisme historique, dialectiser l’expérience c’est à dire partir des faits pour en arriver à ce qui les détermine vraiment et in fine, nous éclairer sur le mode de production des communautés primitives sans argent. En dernière instance, l’abondance à l’inverse de  la production aliénée usinière de masse contemporaine est bien une authentique production adéquate aux besoins humains et ce n’est qu’à partir de la mise en mouvement de la valeur d’échange, c’est-à-dire au néolithique, que le manque et la rareté vont prendre le pas sur l’abondance primitive, ne l’oublions pas ! 

Contre tous les fétiches mensongers qui défigurent le mouvement réel de l’histoire, Marshall Sahlins a réussi – à son niveau – à remettre à l’endroit une période cruciale pour la compréhension déterministe de l’histoire et c’est en ce sens que nous le saluons chaleureusement.


Comments (4)
  1. Francis Cousin ne répond jamais aux questions qu’on lui pose, il jargonne , il pérore , il bégaye, il s’envole dans d’interminables discours abscons et répétitifs . Tout cela prouve son incapacité à simplifier sa pensée.
    De plus, il passe son temps à expliquer sa grande humilité , et portant, il ne fait qu’ insulter les gens qui n’ont pas le même niveau que lui ou qui n’ont pas les mêmes idées. Il prône le dialogue, mais on ne l’a jamais vu discuter avec un vrai détracteur comme le serait par exemple un Michel Onfray . Francis cousin préfère jouer les Gourous devant une meute de jeunes loups égarés et désemparés, qui bavent devant ses raisonnements en buvant ses paroles comme de bons disciples.
    Francis Cousin, grand révolutionnaire, star du net , n’est qu’un guignol qui profite du système tout en le dénonçant, dans un confort rassurant , sans prendre les armes, sans porte voix, sans courage et heureusement sans écho…

    • ἀξύνετοι ἀκούσαντες κωφοῖσιν ἐοίκασι· φάτις αὐτοῖσιν μαρτυρεῖ παρ’­εόντας ἀπεῖναι.
      “Sans l’intelligence du Logos, lorsqu’ils écoutent sans le savoir écouter, ils se ressemblent en leur surdité fermée… L’expérience vient dire là ce qu’ils ne peuvent justement dire: seulement présents à leur clôture individuelle, ils sont absents à la vérité…”
      Héraclite, Fragments

      Ceux qui partent de nulle part, si ce n’est de leur propre nombril étroit, pour aller nulle part ne nous intéressent pas…
      Allez donc plutôt vous faire l’écho de vos bafouilleurs fétiches, il est vrai que le spectacle ne s’en charge pas assez bien tout seul : vous leur faîtes une bien meilleure mascotte.

    • Pourquoi Onfray? C’est un proudhonien aux ordres du système qui passe dans les médias à la place que ses maîtres lui indiquent…Je ne connais pas Francis Cousin mais je sais lire, car pour savoir lire il faut un savoir vivre, qui pour le coup …réel ce savoir pas spectaculaire…

Laisser un commentaire
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Certains commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître.