Comments (11)
  1. Question paradoxale à propos d’une personne qui se vante d’avoir un QI de 180. La question que je me suis posée, le QI n’est t’il pas le Quotient d’Intégration aux besoins du système ? Autrement dit le Quotient d’aliéntion ?

    • Le QI est de l’ordre du quantitatif.
      Et non pas du qualitatif.

      Les QI élevés peuvent être aliénés ou non
      Avoir un QI faible ne prédispose en RIEN a ne pas être aliéné ou non

      Les QI les plus bas sont en Afrique et au Moyen Orient.
      Maintenant, regardez l’actualité africaine et Moyen Orientale … et venez me parler de l’aliénation africaine noire et islamique.

      • Ecoute t’a pas besoin d’aller chercher l’Afrique ou le Maghreb, t’a oublié la Mongolie extérieure et la Papouasie Nvelle Guinée, ma question est moins conne qu’il n’y paraît et toi t’a été chercher sur Wiki chose pour me répondre,

  2. Je me pose d’abord comme l’Esprit choisissant un corps et non un corps qui aurait reçu une intelligence ou un raisonnement mentale. Je suis sur que nous avons une énergie de vie cosmique au dela de la vie organique . Que dite -vous sur la tendance d’une poignée de scientifiques (je pense a Nassim Harramein ou Bruce Lipton) de s’intéresser au pouvoir de l’esprit sur la matière et qui donc ce rapproche des déclarations ésotériques , des religions et même du Christ ?

    • Je vous renvoie à cette courte vidéo sur les miracles qui expliquent bien cette problématique :
      https://www.youtube.com/watch?v=xajAsFwgrqc
      Pour répondre à vos croyances, il faut comprendre leurs nécessités.
      A l’envers des anarchistes, nous n’allons pas vous renvoyer sur “Les preuves de l’inexistence de Dieu” mais bien au texte “Critique de la philosophie du droit de Hegel” ou Marx répond à la question de la religion dans sa nécessité historique.
      Ce qui est important dans le Christ, ce n’est pas le religieux mais l’historique qui vient abolir tous les dogmes passés et futurs…

    • L’esprit est une chose, les religions sont autre chose, si l’esprit a toujours existé, les religions elles n’ont pas toujours existé, c’est la nécessité historique de la valeur d’échange qui a un certain stade de son développement a fait naître les religions, les deux émergent historiquement à la même période.
      Ce qui laisse supposer que religion/valeur d’échange sont insécables.
      Vouloir se libérer de la domination de la valeur (capitalisme) par la religion est une illusion, puisque religion et capitalisme sont intimement imbriquées.
      Qu’on soit bien d’accord, cela ne disqualifie pas pour autant l’Esprit.

      • On peut donc dire que sans l’émergeance de la valeur d’échange, il n’y aurait jamais eu de religion et que la religion est une pure émanation de la valeur, dans ce cas il est quasiment impossible d’entrevoir une quelconque libération, puisque la religion est fille de la valeur !

        • Pour le Christ c’est différent, puique il naît dans un monde Grec et lui même s’exprime en Araméen, mais également en Grec, il est la quintessence du LOGOS.
          Duquel Hegel formalisera sa dialectique.

      • On peut quand même ce baser sur des courants spirituel pour vivre en harmonie avec le tout de l’univers comme on peut ce baser sur des courants littéraire (bien qu’aliénatoire , je sais)pour lire .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *