“Durant les années du mitterrandisme, tout l’antifascisme n’était que du théâtre…” (Lionel Jospin, 2007)

La religion antifasciste est une vieille imposture idéologique du spectacle de la marchandise qui cherche à enfouir les intérêts du prolétariat dans ceux de la classe capitaliste afin de neutraliser toute percée véritable des mouvements révolutionnaires…

L’actuel bombardement journalistique sur des tags antisémites non-identifiables et la mise en scène carnavalesque d’un filousophe médiatique du Capital banalement conspué, permettent d’enclencher le grand cirque habituel de l’union sacrée de toutes les fractions du Capital dans le culte républicain de l’ordre concentrationnaire de l’argent…

Ayons de la mémoire de classe ! Souvenons-nous du grotesque coup monté de Carpentras de 1990 !

Le Pouvoir, en focalisant sur un mythe régulièrement reconstruit à coup d’artifices et de mascarades, veut faire oublier les milliers d’arrestations, de blessés, d’amputés, de condamnés et d’éborgnés…

Tous les ennemis des Gilets Jaunes se retrouvent aujourd’hui dans l’antifascisme d’opérette qui constitue l’arme ultime pour cacher les manœuvres du terrorisme d’État qui n’a qu’un but : briser le mouvement social… Il n’y parviendra pas…

Demeurons In-contrôlables…

Internationale Incontrôlable, février 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *