Radio GDC présente : Rendez-vous radical avec l’histoire réelle, avec pour sujet : Idéologie, aliénation, conscience vraie, conscience fausse et lutte de classe…

Participants : Charles et Francis Cousin

La vidéo abordée dans l’émission à propos de l’idéologie allemande…


” La question de savoir s’il y a lieu de reconnaître à la pensée humaine une vérité objective n’est pas une question théorique, mais une question pratique. C’est dans la pratique qu’il faut que l’homme prouve la vérité, c’est-à-dire la réalité, et la puissance de sa pensée, dans ce monde et pour notre temps. La discussion sur la réalité ou l’irréalité d’une pensée qui s’isole de la pratique, est purement scolastique. “

Marx – Thèse II sur Feuerbach

” Ma conscience c’est mon rapport avec ce qui m’entoure. Là où existe cette relation, elle existe pour moi. “

Marx & Engels – L’idéologie allemande

” La structure sociale et l’État résultent constamment du processus vital d’individus déterminés; mais de ces individus non point tels qu’ils peuvent s’apparaître dans leur propre représentation ou apparaître dans celle d’autrui, mais tels qu’ils sont en réalité, c’est-à-dire, tels qu’ils œuvrent et produisent matériellement; donc tels qu’ils agissent sur des bases et dans des conditions et limites matérielles déterminées et indépendantes de leur volonté. Les représentations que se font ces individus sont des idées soit sur leurs rapports avec la nature, soit sur leurs rapports entre eux, soit sur leur propre nature. Il est évident que, dans tous ces cas, ces représentations sont l’expression consciente  réelle ou imaginaire de leurs rapports et de leur activité réels, de leur production, de leur commerce, de leur organisation politique et sociale. Il n’est possible d’émettre l’hypothèse inverse que si l’on suppose en dehors de l’esprit des individus réels, conditionnés matériellement, un autre esprit encore, un esprit particulier. Si l’expression consciente des conditions de vie réelles de ces individus est imaginaire, si, dans leurs représentations, ils mettent la réalité la tête en bas, ce phénomène est encore une conséquence de leur mode d’activité matériel borné et des rapports sociaux étriqués qui en résultent. “

Marx & Engels – L’idéologie allemande

Comments (1)
  1. « Dans la société bourgeoise achevée, chaque rapport économique en suppose un
    autre sous sa forme bourgeoise et économique, l’un conditionnant l’autre, comme c’est le cas de tout système organique. Ce système organique lui-même dans son ensemble, a ses présuppositions propres et son développement total implique qu’il se subordonne tous les éléments constitutifs de la société οu qu’il crée à partir de lui-même les organes qui font encore défaut. C’est ainsi qu’il devient historiquement une
    totalité. Le devenir vers cette totalité constitue un élément de son processus, de son développement »
    Karl Marx Les fondements
    La relation de l’homme à son environnement viral et le rapport de celui-là à la nature est aussi un rapport social puisqu’il contribue à reproduire ses conditions de vie et en même temps qu’il agit sur la nature en interaction permanente (plus l’homme s’intoxique, plus le capital pollue, plus l’espèce humaine se fragilise et plus il devient étranger à la nature et rentre dans une dépendance du capital par le biais de la
    médecine chimique et symptomatique qui traite les effets des maladies et jamais les
    causes). Le délabrement en cours de l’état de santé des hommes, l’aptitude de
    ceux-ci de plus en plus faible à s’adapter à l’environnement viral témoigne de la situation de nécrose et de pourriture du capitalisme, un système immunitaire de plus
    en plus en plus déficient, parallèlement à des humains dans les aires développés du
    capital de plus en plus dépendant de l’industrie pharmaceutique chimique et de moins en moins en symbiose avec la nature. Les êtres humains se nourrissent de
    plus en plus d’éléments nutritionnels de mauvaise qualité et continuent de se fragiliser et de se rendent étrangers à l’environnement naturel. Le capital présuppose dans la reproduction de son accumulation, des populations de plus en plus domestiquées, lobotomisées, spontanément crétinisées sur tous les plans. Le capital instaure une relation de dépendance sur tous les plans, oubliant et niant que l’homme dans des conditions de relations équilibrées à la nature a des défenses immunitaires optimales. Le capital cherche à se présenter comme la médiation entre l’homme et la nature, et avec la vaccination obligatoire généralisée, le capital pourra
    contrôler totalement la « santé » de l’homme et s’incrustera au plus profond des êtres humains, c’est-à-dire dans leur corps.
    XAVIER DUPONT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *