On a discuté pendant trois jours le projet d’association de Proudhon […] Je me saisis alors de la perche que m’avait tendue Eisermann avec son attaque contre le communisme […] Ce qui provoqua une frayeur intense chez les partisans de Grün qui se récrièrent qu’ils étaient réunis pour “le bien de l’humanité”, pour s’informer, qu’ils étaient des hommes de progrès […] Du reste, il leur fallait d’abord savoir ce que c’est réellement que le communisme (les chiens ! eux qui se disaient communistes depuis des années…) […] Je leur donnai donc une définition d’une extrême simplicité […] Nous avons discuté là-dessus pendant deux soirées […] Plusieurs types qui n’avaient encore jamais pris la parole, l’ouvrirent tout d’un coup et se déclarèrent pour moi […] Quelques-uns de ces homines novi, tremblant de peur à l’idée de rester court, parlèrent fort bien et semblent dans l’ensemble avoir un solide bon sens. 

Engels au Comité de correspondance communiste, 1846

Parler sans détours – première condition de toute critique…

Marx à Engels, 18 juillet 1877

Pour pouvoir lutter, il faut d’abord disposer d’un terrain, d’air, de lumière et de la possibilité de se mouvoir. Sinon, tout reste bavardage.

Engels, Appendice aux écrits militaires
Comments (3)
  1. Afin de neutraliser notre pouvoir de lutter :
    – il nous dispose sur le terrain des luttes sociétales pour nous rendre indisponible à celui des luttes sociales
    – il nous masque pour nous empêcher de respirer l’air du vivre authentique .
    – il nous mystifie avec son mensonge Coronaviral pour nous couper de toute lumière de vérité ontologique .
    – il nous confine pour nous ôter la possibilité de nous mouvoir ailleurs qu’autour de nos petits égos solipsistes et angoissés .

    Tout ça afin que ne reste plus aux êtres humains que l’impuissant bavardage sur l’internet sous contrôle des diktats de la bien pensence de la marchandise démocratique triomphante .

    A bas la marchandise et son mouvement d’aliénation fétichiste !

  2. Après avoir entendu Francis Cousin évoquer à plusieurs reprises le problème de la traduction des écrits de Marx notamment, il serait utile pour tout un chacun de connaître pour chaque texte la ou les traductions recommandées. Celles-ci pourraient être rassemblées quelque part sur le site ou systématiquement indiquées sous chaque vidéo de GDC. Elles pourraient également être disponibles sous format pdf.

    Je profite de l’occasion pour remercier le groupe GDC et Francis Cousin pour leur formidable travail et leur adresser mes vœux les plus chaleureux.

    • La Pleiade /Maximilien Rubel est une bonne base de traduction des textes.

      Quand “aux bons” et “aux mauvais”, il est très facile de les détecter : ceux qui tournent autour du pot.
      Et ceux qui vont a l’essentiel.
      C’est AUSSI valable pour les traductions 😀

Laisser un commentaire
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
Certains commentaires doivent être approuvés avant d'apparaître.