L’appel des généraux ou le fascisme en embuscade

Lundi, 26 avril 2021 – Communiqué de l’Union capitaliste libertaire 

“Pour l’Union capitaliste libertaire, l’heure est grave, oui. C’est ce qui nous convainc de la nécessité d’agir urgemment en défense des libertés. Il est vital qu’une initiative d’ampleur et unitaire associant l’ensemble des forces progressistes, antifascistes et antiracistes soit prise pour réagir à toutes ces attaques comme à la menace d’extrême droite qui se précise de jour en jour.”


Dans les torchons journalistiques du spectaclisme manipulateur, on ne raconte rien ou si l’on murmure, on ne dit jamais égorgé, on écrit agressé à la gorge

Face à l’assassinat de Stéphanie à Rambouillet, simple prolétaire administrative de base, les gangs écolo-bobos immigrationnistes de l’extrême gauche du  Capital se gardent bien de dénoncer la misérable lâcheté aliénatoire d’un temps inculte dont ils sont les meilleurs représentants…

A chaque égorgement islamique du spectacle capitaliste du chaos généralisé programmé, le gauchisme de la marchandise se planque dans un silence affligeant, l’embrouillement misérable des faits et la piteuse et rampante falsification padamalgamique

Lorsqu’un prolétaire, conducteur de bus se fait lyncher à Bayonne par des détritus lumpen du commerce souterrain protégés à l’infini par les racailles de la classe capitaliste du haut, les clowns mercenaires libertaires du spectacle de la marchandise se la ferment mais dès que le moindre trafiquant droguiste de la contre-révolution immigrée se fait bousculer par la gendarmerie de l’économie officielle, ils se mettent à hurler à la suite médiatique de toute la nomenklatura la plus branchée du modernisme de la marchandise, de la came démocratique et du narcissisme échangiste le plus ignare

Ils haïssent le prolétaire Gilet Jaune brut et spontané …

Mais ils adulent tous les produits fabriqués les plus en vogue de la réclame capitaliste de la déchéance intensive:

sans-papiéristes…
– immigrationnistes…
écolo-boboïstes…
LGBtistes…
– féministes…
débilo-langagiers inclusifs…

Ils récitent les psaumes et le credo de toutes les entreprises de pointe qui sont à l’avant-garde de la discrimination positive de tous les progressismes serviles de la valeur d’échange…

Bref, ils sont le concentré de pourriture le plus intense de toute la merde contemporaine de l’économie politique…

A l’heure où des centaines de banlieues françaises, désormais américanisées sont tout entières soumises à la contre-révolution des gangs racailleux du trafic et de la razzia,  et n’ont donc plus aucun rapport avec l’histoire des luttes de classe prolétaires qui firent tout à la fois la Commune de 1871, la grève sauvage généralisée de 1968 et le surgissement réfractaire des Gilets Jaunes de 2018, quelques militaires à la retraite ont pondu une alerte bien banale quant au fait évident que des espaces entiers de l’histoire de France étaient devenus de simples succursales jubilatoires de l’abrutissement commercial de l’industrie de la tune violente et mafieuse… 

L’Union Capitaliste libertaire et tous les déchets gauchistes trotsko-maos moribonds de la marchandise, au cul de tous les mensonges coronaviraux du spectacle étatique du Capital, voient là et comme toujours du fascisme partout alors que ce dernier est définitivement mort depuis 1945… Ceci afin de ne pas regarder la servitude quotidienne démocratique dont ils brossent sans cesse les pompes, laquelle est bien comme le disait Marx la pire oppression de masse jamais réalisée…

Les dogmes de soumission du CAC 40, de la Thora juive et du Coran musulman qui se situent aux antipodes du Christ radical chassant les marchands du Temple de l’aliénation, nous emmerdent car nous les savons incompatibles avec le Manifeste Communiste et avec l’histoire de notre émancipation pour abattre l’argent, le salariat et l’État.

Militants de base de l’Union Capitaliste Libertaire et autres pieds nickelés du néo-proudhonisme et du néo-bakouninisme, jetez votre uniforme, il est rouge du sang des paysans et ouvriers insurgés de Barcelone 37 lorsque les ministres de la CNT désarmèrent le prolétariat insurrectionnel pour le livrer à l’anti-fascisme du front populaire stalino-démocrate…

Sortez du mensonge gauchiste de la marchandise qui fait de vous de simples supplétifs crétinisés des multinationales de l’armée de réserve immigrée…

À bas la tyrannie sanitaire des mensonges du spectacle étatique de la crise finale du Capital !

Vive la Guerre de Classe mondiale du Prolétariat contre tous les Partis et Syndicats de la planète-marchandise et pour un monde sans exploitation ni aliénation !

VIVE LA COMMUNE UNIVERSELLE POUR UN MONDE SANS ARGENT NI ÉTAT !

Comments (25)
  1. L’affiche de l’UCL est énorme. Sur leur site, il y en a une encore plus énorme, avec une croix gammée, évidemment…
    Fascisme et Antiracisme (d’opérette), les deux mamelles de la vache à lait du Capital !
    Impayables ces guignols…

  2. Une alerte pondue par des putes galonnées n’est jamais banale. Il en résulte souvent que des prolos tuent des prolos.
    Sinon, les références récurrentes au fétiche “jésus” dans vos écrits et pensées me laissent perplexe , le bonhomme d’après la légende est sensé avoir un papa…
    En tout cas, ça me ramène à une crainte qui me taraude : avec le chaos démentiel qu’il organise, le capital n’as-t-il pas en lui un énorme potentiel religieux, qui lui permettrait de se perpétuer?

    • Parler pour ne rien dire ne permet que très rarement de toucher la signification…
      Visiblement, tu ne connais pas grand chose à Jésus, hormis les lieux-communs de l’inculture idéologique…
      Et quant à tes insultes creuses aux galonnées, elle oublie que les pires polices du Capital ne sont pas là… Oui l’alerte des militaires est banale, elle dit le simple fait de la déliquescence territoriale marchande qui a fait fuir le vieux prolétariat de jadis hors de ses banlieues ancestrales pour le voir remplacer par les faunes contre-révolutionnaires du clientélisme de la bonne domestication commerciale…
      Et demain quand le spectacle de la marchandise flinguera les prolos, il utilisera d’abord le lumpenprolétariat, ” ce produit passif de la pourriture des couches inférieures de la vieille société, qui peut se trouver, çà et là, entraîné dans le mouvement par une révolution prolétarienne; mais qui cependant, par ses conditions de vie ira PLUTÔT se vendre à la réaction. ” Le Manifeste Communiste

    • Le côté “dieu autre du monde” a déjà été dénoncé par Guerre de classe et Mr Cousin.
      C’est l’imposture de la totalité des religions pour empêcher l’incarnation “christique”.

      En effet, Jesus a un père de chair et de sang.

      Hors de question de sombrer dans le sensationnalisme de la virginité de la Vierge, qui mène aux attaques classiques juives talmudiques traitant Marie de “putain”, Jesus de bâtard qui bout en enfer dans une marmite d’excréments (véridique).

      Le Christ est, par contre, l’incarnation du souffle divin cosmique universel.

      Jesus Christ est donc dual, comme nous tous.
      Si nous acceptons l’incarnation du combat contre la société marchande.

      La religion chrétienne n’est pas une religion “comme les autres”.
      C’est pour cela que les églises brûlent pendant que les mosquées et les synagogues poussent.
      Le capitalisme mammonique a bien le judéo islamisme comme principal allié.
      Et les prolos radicaux christiques comme principal ennemi.

      Quand a la religion capitaliste, elle n’est que les prolongement démocratique du culte de Mammon depuis des millénaires.
      Qui mène au sacrifice des bébés GPA, vente autorisée et glorifiée de bébés aux enchères sur internet (lire “Marchandiser la vie humaine”).

      La marchandisation totalitaire sacrificielle, prête a sacrifier des milliards de prolos sur l’autel du Capital.
      Mammon n’étant que la personnification d’une LOGIQUE : la logique marchande depuis 4500 ans

      Mammon n’existe pas : la logique marchande existe
      Dieu n’existe pas : le souffle divin universel cosmique existe

      Toute religion a une fin … même la religion capitaliste de Mammon

      • Ok, merci Lahaine pour ta réponse constructive. Reste un truc qui me chiffonne, c’est l’obsession de désigner un ennemi n°1 : le “lumpenprolétariat”. Un terme un peu fourre-tout surtout facteur de division et de diversion.

        • Ce n’est pas l’ennemi numéro 1 : c’est l’ennemi de l’intérieur.
          Etant ennemi de l’intérieur, il est encore plus dangereux.
          Il se fait passer pour le prolétariat … mais n’en fera jamais parti.

          Regardons les Gilets Jaunes : il y a eu l’attaque de l’état et de la société du spectacle médiatique.
          Puis les gauchistes de l’intérieur ET le lumpen prolétariat casseur/pilleur.

          Mais lors de la prochaine vague “ultra jaune” (comme disent les médias du Capital), le gouvernement va pousser le lumpen prolétariat contre les prolos.
          Comme allié objectif.

          Le lumpen prolétariat ne peut accepter que les prolos qui les financent se mettent en grève générale et sabordent l’état qui leur distribue la production des prolos.

          Rappelez vous le “Mort aux voleurs !” des insurrections passées : cela concernait autant les voleurs d’en haut que les voleurs d’en bas.

          Nous voyons une accélération des agressions des racailles immigrées lumpen contre les prolos productifs.
          Car l’état en faillite n’arrive plus a engraisser ses troupes … alors elles se servent directement a la source : les prolos productifs.

          Il n’y a aucune division entre prolétariat et lumpen prolétariat : le lumpen est issu du prolétariat mais lui crache dans le dos et le truande.

          C’est l’anti prolétariat, le faux prolétariat.

  3. Leur monde est dégueulasse, affligeant, tout est à balancer aux ordures..
    Quand la bête Germanique des provinces (les seuls qu’ils craignent) va refaire surface et ce n’est qu’une question de mois, je leur souhaite bien du courage pour tenter de contenir les hommes debouts et indociles..

  4. Un radicalisé islamiste pédophile ? La dictature du capital peut et vous fait tout gober….
    Un fou dégénéré du capital est plus approprié …

    • Vous oubliez que c’est le système capitaliste qui finance l’islamisation mondiale.
      Car l’islamisme, comme le judaïsme, est son allié objectif.

      Frères Musulmans : CIA MI5 (Wall Street, City)
      Daesh : ex Al Qaida (Wall Street, CIA)

      Et les “autres” idem.
      En ce moment même, Erdogan est en train de créer son cheptel d’islamistes a ses propres fins.

      L’islamisme c’est le couteau Suisse du Nouvel Ordre Mondial Capitaliste

  5. Être un bon ou mauvais capitaliste, un bon ou mauvais maître, un bon ou mauvais esclave, un bon ou mauvais con, …mouton, colabo… ?….

  6. Être un bon ou mauvais capitaliste, un bon ou mauvais maître, un bon ou mauvais esclave, un bon ou mauvais con, lequel est lequel ?…
    Le maître et ses chiens tiennent le troupeau, le maître récompense ses meilleurs chiens et élimine les autres, le troupeau n’a qu’a bien se tenir tout comme les chiens face au maitre…

    • Hé Carbonier, dicton des montagnes=”le loup est le berger du berger.”
      Sinon Lahaine, la menace des banlieues est un spectacle/épouvantail, qui commence a dater sérieusement. L’internationale ne supporte pas la nuance. La radicalité se torche avec les drapeaux/fétiches. “La religion est le soupir de la créature opprimée (…), elle est l’esprit de conditions sociales d’où l’esprit est exclu.”

  7. Falsificateur :

    “Lorsqu’un prolétaire, conducteur de bus se fait lyncher à Bayonne par des détritus lumpen du commerce souterrain protégés à l’infini par les racailles de la classe capitaliste du haut”

    Réalité :

    “Le 10 juillet à Bayonne, un chauffeur de bus était décédé après avoir été violemment agressé par deux hommes alors qu’il voulait contrôler le ticket d’un passager et EXIGEAIT le PORT du MASQUE pour trois autres”

    • Ah bah oui ! Très bonne idée ça ! Battre à mort tous les prolétaires, qui, eux, ayant un travail, sont assujettis au diktat du salariat… ça fera avancer les choses vers la révolution…
      Prendre la défense de massacreurs lumpen… faut quand même le faire.

      • Je ne justifie rien : je montre des faits !
        Ce chauffeur de Bayonne aurait pu fermer les yeux mais il a servilement préféré faire du zèle pour appliquer les diktats du “Coronamensonge étatique mondial ” face a de misérables hères !
        Si le “Coronamensonge étatique mondial ” est opérationnel : celui-ci doit remercier tout ces microscopiques rouages et que ceux-ci soit des prolétaires n’excuse rien !

        • Non, vous ne comprenez rien, tous les prolétaires ne sont pas en récusation du coronamensonge… On ne lutte pas contre les mensonges du coronavirus en luttant contre les prolétaires eux-mêmes…
          On lutte contre leurs consciences aliénées ! Le prolétaire, aliéné aujourd’hui, est porteur demain de la radicalité subversive de l’abolition de l’État et de l’argent !
          Les racailles ne dénoncent pas le coronamensonge, elles veulent imposer leur propre loi ! Elles veulent instaurer la terreur de leur ordre parallèle.
          Le point important n’est donc pas la raison de l’agression mais bien le silence médiatique face à cet ordre parallèle violent qui ne pose pas de problème à la gauche du capital !

          • Drôle de Logique ou Logique Drôle ?
            Vous êtes contre les diktats du Gang du Coronavirus !
            Le chauffeur de Bayonne applique les diktats du Gang du Coronavirus !
            Le Lumpenproletariat n’applique pas les diktats du Gang du Coronavirus !
            Mais vous soutenez le chauffeur de Bayonne contre le lumpenproletariat !

        • Vous semblez souffrir d’hémiplégie. Il faut arrêter d’être hémiplégique pour pouvoir comprendre, c’est simple:
          Le coronavirus ne vient pas effacer toute compréhension historique pour y substituer un seul positionnement, POUR ou CONTRE les mesures coercitives du Covid. On peut tout à fait être contre pour des raisons totalement réactionnaires.
          Le lumpenprolétariat contre-révolutionnaire n’a pas attendu le Covid pour lyncher des chauffeurs, simple prolos du quotidien et n’a rien de révolutionnaire quand il refuse de porter le masque pour revendiquer la liberté de ses trafics racailleux.
          Sachant que nous vivons un mouvement de reflux révolutionnaire post-gilet jaune, le prolétariat n’est pas nécessairement, en récusation immédiate de la totalité du mensonge du Coronavirus. Il faut se dégager de l’horizon immédiatiste narcissique borné pour comprendre la longue durée du surgissement de la lutte de classes…

          GdC, comme tous les groupes radicaux, ne soutien JAMAIS le lynchage, qui désigne TOUJOURS une dynamique de mort et comprend que le prolétariat révolutionnaire de demain émergera du prolétariat européen réformiste d’hier…

          • En quoi ne pas porter son masque permet de pratiquer en “liberté ses trafics racailleux.” ?
            Ne pas porter son masque signifie seulement qu’on proclame publiquement son refus des diktats du gang du coronavirus !
            L’armée de réserve du gang du coronavirus n’est pas le lumpenproletariat du RSA et du trafic divers et variés mais les prolétaires qui appliquent servilement les diktats du gang du coronavirus !

          • A la place de voir le monde à partir de la lutte des classes… on le regarde à partir du masque !
            Vous autonomisez complétement la question du masque que ça en est triste pour votre capacité de réflexion.

            Mais comme le dit Florian, le lynchage des racailles n’est pas nouveau, qu’il continue avec ou sans masque ne change rien à la question.
            Le but de la dénonciation du coronavirus n’est pas uniquement de ne plus mettre de masque, c’est de dénoncer les mensonges du spectacle terroriste étatique.
            Donc la question du masque est un marqueur qui peut designer quelque chose d’autre.
            Les racailles, à travers le lynchage, démontre qu’il n’y a rien d’humain de possible derrière,
            et ce n’est pas par amour de la propriété privée que les prolétaires des révolutions passées clamaient : “Mort aux voleurs !”

  8. “Les dogmes de soumission du CAC 40, de la Thora juive et du Coran musulman qui se situent aux antipodes du Christ radical chassant les marchands du Temple de l’aliénation, nous emmerdent car nous les savons incompatibles avec le Manifeste Communiste et avec l’histoire de notre émancipation pour abattre l’argent, le salariat et l’État.”

    Très juste, ceci dit, sauf intervention “providentielle”, comment contenir les désirs marchands (et les pulsions prédatrices) des dizaines de millions de non-Européens qui peuplent ce beau Pays ? Car l’affaire est entendue du point de vue démographique. Il ne suffira pas de dire prout ou merde pour que cela “change”, ni de voter pour qui que ce soit car leur présence est bien évidemment corrélée à la logique des Destructeurs d’envoyer dans le ravin la vieille souche incendiaire Européenne, de peur qu’elle vienne les chatouiller de top près.
    En somme, quelle est la position de Guerre de Classe sur la démographie et de ses conséquences immédiates pour le devenir de la lutte de classe ?

    • Bonjour,

      Effectivement, toute la dynamique du capital a pour but de casser la lutte de classe du prolétariat radical européen, le remplacer par des populations venant d’histoires immobiles et faire sortir les européens de leur histoire.
      Cependant, le capital ne peut pas tout digérer. Il a cru pouvoir s’autonomiser complétement de sa réalité matérielle mais il nous avoue, avec la crise du coronavirus, qu’il ne peut pas résoudre ses contradictions essentielles.
      Et donc, malgré tout ce que le capital peut mettre en place, il ne pourra pas contenir la lutte de classe maximaliste qui arrive.
      Alors évidemment il y aura toujours le lumpenprolétariat qui sera envoyé contre les prolétaires insurgés, mais les honnêtes gens de banlieues, qui désire sortir de la banlieue pour grimper l’échelle sociale, l’histoire va venir rendre impossible toute échelle sociale et c’est ce mouvement révolutionnaire, renversant tout l’ordre établit, qui va faire sortir les hommes aliénés de leur immobilisme premier.
      Vous comprenez bien que Guerre de Classe défend la révolution mondiale, nous n’irons pas envoyer des français de souche pour aller diriger la révolution dans tous les pays du monde.
      La révolution va s’étendre par l’élan premier envoyé par l’Europe, c’est une nécessité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *