“Le terrorisme spectaculaire n’est pas un ensemble d’attentats isolés, chaotiques, séparés ou insensés, mais le rapport social de signification unitaire par lequel la crise approfondie de l’économie marchande produit sa mondialisation laquelle ne peut mondialiser sa production, qu’indistinctement médiatisée par des attentats justement indistincts.
La terreur ne peut être comprise comme une horreur extérieure à ce monde. Elle est bien plutôt l’effectivité matérielle de son intériorité pleinement objectivée. Le spectacle terroriste de l’indistinction saisi dans sa totalité, est à la fois la résultante dernière et le seul projet d’un mode historique de production qui ne parvient plus à produire sa propre histoire.
Le terrorisme n’est pas un cauchemar irrationnel d’horreur spectaculaire sur-ajouté à la réalité démocratique, il constitue le centre réel de la rationalité du spectacle démocratique lui-même.”

Critique de la société de l’Indistinction


Dans le cadre de la mystification étatique du Coronavirus sans fin, la crise historique de la baisse du taux de profit et l’effondrement de l’économie mondiale de la domestication n’ont qu’un seul véritable ennemi de radicalité profonde ; le prolétariat universel qui s’unit et qui s’insurge en tant que classe qui abolit justement toutes les classes…

Pour essayer de repousser l’échéance cauchemardesque de la guerre sociale qui s’annonce, le spectacle de la marchandise de la servitude durable entend nous jeter dans les grandes diversions contre-révolutionnaires de la guerre des sexes, de la guerre des races et de la guerre des religions…

Le vaste remplacement prévu par Marx dans la Septième section du Livre premier du Capital et qui s’est généralisé après la grande grève sauvage de 1968 a permis à la classe capitaliste d’importer massivement une armée de réserve dont les perceptions historiques sont à mille lieux de la pratique sociale insoumise qui a rendu possible le surgissement communard des conseils ouvriers révolutionnaires de Barcelone ou de Budapest…
Des millions d’hommes déracinés et issus d’un monde où la répétition sans fin des normes de soumission sociale est la règle implacable sont ainsi arrivés pour permettre de diviser et de morceler les territoires de la conscience de classe du prolétariat d’Europe qui depuis des siècles n’avait cessé, lui et lui seul, de faire trembler l’ordre mondial des mystifications du fétichisme de la marchandise…
Cette collision délibérément voulue par le patronat et l’État a ainsi construit partout des enclaves sociales et culturelles totalement incapables d’accéder à la perspective subversive de la lutte de classe réfractaire contre l’argent et l’État puisque les populations qui y résident en claustration choisie sont ancestralement arraisonnées par la logique inéluctable de la résignation au travail ou par celle de l’habitude du trafic…
Dès lors, à côté des grandes opérations terroristes de masse planifiées centralement par le haut des services occultes, de l’OTAN, de la CIA et de leurs diverses ramifications, ne cesse de prospérer – sous contrôle déconcentré – un terrorisme de la frustration des désemparés du bas qui sont inaptes à toute intégration à la pensée pensante du doute subversif tel qu’il exprime précisément l’essence spécifique du Logos …
Dans ce cadre, il faut toujours se souvenir que l’Europe des luttes de classe radicales paysannes qui allait ensuite voir naître le prolétariat communiste moderne est le prolongement d’insurrections communeuses permanentes qui produisirent des siècles de reconquête contre le despotisme islamique tant en Espagne que dans les Balkans… Ainsi, et comme le montre bien Engels dans son texte fameux sur le christianisme primitif, la lutte de classe toujours dés-obéissante des vieilles paysanneries christiques qui fut l’invariance européenne de l’insoumission constante aux Églises officielles, à la noblesse, au fisc et à la bourgeoisie constitue bien une antithèse absolue à la Oumma de soumission qui n’est d’ailleurs qu’une Torah de servitude simplement revisitée et simplifiée…
Aujourd’hui, la société multiculturelle qui mélange aliénatoirement en juxtapositions séparées le temps ouvert et révolutionnaire du monde communard européen et le temps fermé et contre-révolutionnaire de l’idolâtrie monothéiste orientale est nécessairement et violemment multi-conflictuelle et c’est pourquoi d’ailleurs le Capital pour se soustraire à sa crise mortelle en voie d’advenir – a massivement investi dans le projet distractif du chaos ethnique et religieux généralisé afin de s’efforcer d’immobiliser le temps dans le seul présent de la dictature interminable du marché…
La décapitation du professeur de Conflans-Sainte-Honorine, c’est d’abord et désormais l’expression possible à chaque coin de rue du spectacle sanglant de la crise mondiale de la valeur d’échange qui se présente comme organisation sociale de l’abomination aliénatoire omni-présente… C’est la misérable schizophrénie mégapolitaine de la vérité partout inversée… C’est le capitalisme drogué et sénile qui n’a plus pour seul horizon que la paralysie de l’histoire et donc l’impossibilité pathologique de toute intelligence critique… Ainsi, doit s’ériger sur la base du temps universellement falsifié, la conscience fictive d’une vie infiniment captive où le désir, le plaisir et l’insoumission doivent définitivement s’effacer devant l’impératif catégorique d’oublier à jamais le passé glorieux des prolétaires barricadiers de tous les temps d’intelligence et de fracture.

Non ! Nous ne céderons pas !

Nous n’oublierons point notre histoire et notre destination !

Guerre à la guerre des sexes !

Guerre à la guerre des races !

Guerre à la guerre des religions !

Vive la Guerre de classe du Prolétariat mondial contre tous les mensonges étatiques du Coronavirus et contre toutes les manipulations terroristes du chaos spectaculaire de l’indistinction marchande !

Pour un Monde sans argent ni État, Vive la Commune universelle !

Comments (15)
    • Ce prof a été décapité par un tchétchène.

      Les services étatiques étaient au courant de l’événement a venir.
      Cela est d’ailleurs en train de leur retomber dessus.

      Que vous faut-il de plus ?
      Vous allez ENCORE nous ressortir la ligne “Soral ER” consistant a dire que l’islam, c’est génial ?
      Ou bien la ligne Zemmour nous disant: le judaïsme est votre ami ?

      A bas la religion !
      A bas l’état !

      • La ligne Zemmour c’est juste la nostalgie du capitalisme d’après-guerre et ce dernier malgré sa pratique religieuse personnelle a reconnu ne pas croire en en “Dieu”…

        • Non !
          Votre zmour obéit consciencieusement aux ordres du réviso-sioniste Néta qui depuis 1979 a déclaré à Jérusalem “La guerre du Terrorisme” devenue US en 1984 à la conférence de New-York.
          En clair il faut déclencher des guerres religieuses en Europe tout en détruisant tout les États Arabo-musulmans…

          • En tout cas il a contesté publiquement la guerre de Libye à maintes reprises (idem pour l’Irak me semble-t-il) même si de toute façon lui comme nous n’a aucune emprise sur le capital et ses guerres…

        • Zemmour prétend que le judaïsme est l’allié des prolos gaulois réfractaires contre l’islamisme
          Soral prétend que l’islamisme est l’allié des prolos gaulois réfractaires contre le judaïsme

          Le tout nappé d’économie politique vomitive.

          La ligne historique de guerre de classe est de rappeler que TOUTES les religions sont les ennemis des prolos gaulois réfractaires au service de l’imposture de l’économie politique.

          Et TOUT spécialement l’islamisme et le judaïsme, qui sont l’antithèse du message universel du Christ.

          Choisir entre devenir un dhimmi ou un goy est un choix de soumission.

          Pendant ce temps là, le prolo gaulois réfractaire insoumis Hervé Ryssen qui refuse l’islamisme ET le judaïsme est en prison.

          Soral et Zemmour sont dehors …

          • Je pense que vous faites erreur si je peux me permettre. Soral fait la promotion du catholicisme avant Vatican 2 et en aucun cas de l islamisme. C est effectivement une religion alienatoire aussi.

  1. Il est intéressant de regarder l’actualité autour de ce drame, où la faute est mise sur le dos d’internet et les réseaux sociaux dans le but de voiler une raison plus profonde et radicale au profit d’un contrôle social et d’une domestication toujours plus accrue…

    • Masquer SURTOUT le fait que l’islam, c’est le couteau Suisse du nouvel ordre mondial capitaliste.

      Il sert en même temps :
      de terrorisme planétaire (95% des attentats)
      de sécateur géopolitique ” a minorités” afin de détruire les états nations (kosovo, ouïghours…)
      d’obscurantisme anti pensée réfractaire, donc anti lutte de classe
      d’excuse pour la censure généralisée (la censure Facebook est dirigée par une “soeur Musulmane”)

      A bas la religion !
      Tout spécialement le DOUBLE judéo islamisme

    • Et le judaïsme ET l’islam dont il est issu en même temps.
      Voila ce qui fait PEUR aux judéo islamistes en ce moment : leurs religions basées sur le Mensonge de la marchandise touchent a leur fin COMMUNE.

      L’imposture sionisme / anti sionisme est d’ailleurs en état de mort cérébrale.

  2. Contrairement a ce qui est dit plutot, je ne pense pas que la religion soit l’enemie du cosmos. La religion est un symptôme de la conscience capitalisée.
    La conscience souffre des antagonismes induits par les divisions de la reification, elle cherche un moyen de recoller les bouts, ceci s’effectue maladroitement dans la conception d’une idee religieuse.
    La prise de conscience du morcellement du cosmos sous le couteau marchand, abolira de facto le religieux.
    Le secateur du cosmos est la marchandise, laisse donc en paix les religieux, qui ne sont que des hommes reifies, qui essaient de respirer.

  3. Il y a des morts utiles à montrer (ce prof) et d’autres beaucoup moins (les prolétaires blancs massacrés par cette même invasion)
    La question “islamique” est anecdotique, avec ou sans Islam, ces populations des temps immobiles sont à des années lumières de l’esprit insurrectionnel celto-germanique, qu’on se le dise.
    C’est bien pour cela qu’ils les ont fait venir.. afin de briser tout élan, faire disparaître la “canaille”, celle qui remue un peu trop… celle qui cause.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *