Dans la trajectoire de Paris 1871 et de Kronstadt 1921… L’année 2021 verra la Vieille Taupe in-disciplinée commencer à déguster son ressurgir…

En cette fin d’année 2020, nous ne fêtons pas seulement – comme les années passées – les simples cycles habituels de la phusis ( φύσις ) et de l’histoire indocile profonde. Certes, le solstice d’hiver du renouveau cosmique et l’in-carnation immuablement renouvelée du Christ radical sont toujours bien là et viennent témoigner de la nécessité d’in-finiment se rémémorer à la fois l’impératif vibrant de la conscience critique et celui de la passion in-épuisable du tenir Debout…

Mais, sur le terrain de l’invariante lutte de classe réfractaire, nous savons d’abord que l’année qui arrive – comme production accélérée des premiers temps essentiels de la crise terminale du fétichisme de la marchandise –  viendra, en premier lieu,  nous signifier que – par delà le spectacle étatique des mystifications et diversions sanitaires – la baisse incoercible du taux de profit nous a positivement fait entrer dans une Nouvelle Époque… C’est donc là,  le temps crisique in-cessant qui va voir la classe capitaliste se trouver obligée par finir d’avouer qu’elle ne peut plus propager la tyrannie de la vie fausse en même temps que le prolétariat universel va, lui, pouvoir commencer à énoncer qu’il entend distinctement faire surgir la révolution de la vie authentique…

En espérant que chacun sache concrètement et puissamment mesurer la chance fondamentale d’une telle situation d’exception, il convient de vous souhaiter à tous une resplendissante et intense année 2021, toute entière tournée vers le plaisir de l’essentielle satisfaction en l’in-déniable fulgurance de l’être générique… 

Vivre sans vouloir le désir d’histoire charnelle du jouir radical, c’est simplement accepter de s’anéantir dans la déchéance de l’existence…

Nous ne re-cueillerons que ce que décidera de saisir et de cueillir notre passion en tant que force essentielle de notre émancipation humaine tendant énergiquement vers sa destination…

Vive la COMMUNE !

Comments (3)
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *