Comments (2)
  1. Ne faites vous pas une retro-projection de la modernité capitaliste sur des sociétés pré-capitaliste qui n ont rien a voir ? Quand dans un texte médiéval on rencontre le latin vina, a déjà fait remarquer Guerreau, ceci n’est absolument pas une vigne au sens moderne et il serait anachronique de traduire le terme latin par « vigne » ; comme quand deux navigateurs phéniciens de l’âge préclassique échangent des poteries d’huile contre du minerai de fer, ce ne sont pas là des « marchandises » au sens moderne, ce n’est pas là un « échange naturel », et nous n’avons pas plus ici la forme même embryonnaire de l’activité de Wal Mart ou même d’une « vente directe » entre producteurs et consommateurs. La tâche concrète-abstraite du constructeur de cathédrale du XIIIe siècle est également sans commune mesure avec celle de l’artisan en maçonnerie qui construirait un édifice religieux au XXIe siècle, parce qu’elles n’expriment en rien un identique rapport social sous-jacent, ni toutes les médiations sociales qui s’inscrivent dans la particularité historique, ce sont deux formes de praxis sociale historiquement spécifiques à des logiques d’ensemble différentes. Toutes ces catégories (marchandise, travail, argent, valeur, etc.) ne pouvaient pas être indépendantes dans le cadre d’une logique différente et donc ne peuvent pas exister dans des « pores », « niches », « interstices » où elles attendraient leur heure. En ce sens, les pratiques – matérielles et symboliques comme dit B. Laum – qui naissent de la religion dans les sociétés prémodernes, ne sont pas des « rapports économiques » ou des « comportements économiques » comme vos semblez le dire. Il faut les interpréter tout autrement et dans un autre cadre catégoriel que nous n’avons pas encore. C’est un continent constitué de formes de praxis qui est encore pour nous une terra incognita.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *