Nous avons la possibilité de distribuer les derniers exemplaires encore disponibles… Les livres peuvent être commandés sur notre boutique. Il peut se présenter certains problèmes d’affichage dans la page de validation de commande sur la version mobile du site. Si ce cas se présente, il faut passer en version ordinateur (par exemple, avec Chrome, bouton paramètres => Version pour ordinateur).


Résumé de la Critique de la Société de l’Indistinction

Le fétichisme de la marchandise est l’universelle domination sociale du quantitatif indistinct qui partout désormais développe l’exclusion spectaculaire du qualitatif dans la luxuriance aliénatoire de la dépossession humaine.

Aujourd’hui, dans ce monde du falsifié triomphant et de l’inversion généralisée, le krach inévitable du système des fictions faramineuses de l’économie spéculative s’annonce de plus en plus proche. Aussi, le gouvernement du spectacle mondial n’a t-il rien d’autre à offrir à la planète pour échapper à la faillite et tenter de sauver un dollar sur-hypothéqué que le chaos de la guerre sans fin par la mise en scène permanente de coup montés terroristes de vaste ampleur, menés de l’intérieur même des services spéciaux de la provocation étatique.

En ce temps où le spectacle mondial de la marchandise est en train de coloniser tous les espaces d’expression afin de les réduire à ne plus être que des champs duplicatifs de ce qui est conforme au despotisme démocratique de l’argent, il convient qu’un éditeur qui se veut indépendant puisse publier ce que les éditeurs de cour ne publieraient jamais.

La critique de la société de l’indistinction n’engage bien entendu que ses auteurs. C’est en vertu du seul principe que la pensée ne peut penser que lorsqu’elle est confrontée aux dérangements venus d’autres territoires que du monde des vérités officielles que l’éditeur a considéré ici qu’il se devait là de faire imprimer ce texte.

Naturellement, une telle publication d’essence affranchie et insoumise peut être spontanément propagée et répétée attendu que son unique provenance est l’histoire radicale des radicalités historiques elles-mêmes.



Résumé de l’Être contre l’Avoir

Le spectacle du fétichisme de la marchandise fait le devenir du monde. L’existence humaine n’y est là qu’une longue errance angoissée sur le marché narcissique des rencontres factices. Partout règne la liberté despotique de l’argent et l’humain asservi et déchiré par dictature démocratique de l’avoir et du paraître, ne cesse de consommer sa propre soumission. Contre ce totalitarisme de la fausse conscience, il s’agit de tourner le dos à la mise en scène de la passivité moderne, pour retrouver les véritables chemins du sens critique et poser en pratique la question radicale de l’authenticité de l’être.

L’auteur, Francis Cousin est docteur en philosophie. Il a produit ou participé depuis trente ans à de nombreuses productions, essentiellement dans des cadres collectifs ou anonymes, parce qu’il récuse la possibilité d’approcher la vérité réelle, forcément impersonnelle, à travers la perception vaniteuse de l’intellectuel égotiste. Il se définit lui-même comme philosophe praticien du logos radical. Son projet vise à dé-voiler la nature des mystifications historiques en explicitant la lutte ontologique universelle entre l’être générique de l’homme, et les progrès civilisateurs de la domestication.

Au cœur de sa démarche, Francis Cousin a fondé à Paris le Cabinet de Philo-analyse, un lieu de dialogue qui accompagne tous ceux qui entendent – par la dynamique de la parole déliée, retrouver l’authenticité désaliénée du cheminement vers un vivre humain véritable. Bref, sortir de l’ordre psychique contemporain du mensonge généralisé, dont la seule finalité est d’amener l’humain à se renier lui-même.

A l’heure où les troubles sociaux d’envergure, qui partout s’annoncent, menacent l’organisation inhumaine de l’ordre existant, l’auteur tient à dire qu’il n’est pas indifférent de rappeler que toutes les politiques de la raison marchande sont, de l’extrême droite à l’extrême gauche du Capital, l’ennemi absolu et définitif de toute joie humaine véridique.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *