Radio GDC vous présente : Autour d’un rendez-vous radical avec l’histoire réelleAvec pour sujet : Qu’est-ce que l’autonomie révolutionnaire du prolétariat ?


” L’émancipation de la classe ouvrière doit être l’œuvre des travailleurs eux-mêmes. “

Statuts de l’Association I’Internationale des Travailleurs, 1864

” La révolution n’est pas une affaire de parti… La révolution est l’affaire politique et économique de la totalité de la classe prolétarienne. Seul le prolétariat en tant que classe peut mener la révolution à la victoire. Tout le reste est superstition, démagogie, charlatanerie politique. … Elle n’est pas une création de chefs. Ce n’est pas une construction subtilement agencée. Pas un parti politique avec bavardage parlementaire et bonzes payés. Pas non plus un syndicat. C’est le prolétariat révolutionnaire. “

Otto Rülhe, La révolution n’est pas une affaire de parti

Textes mentionnés :

Le manifeste du parti communiste – Prolétaires et communistes

Pierre Guillaume – Perspective sur les conseils, la gestion ouvrière et la gauche allemande

Rosa Luxembourg – Grève de masse, parti et syndicat

Comments (2)
  1. Bonjour Francis,

    Je souhaite comme vous la mort du Capital. Mais pouvez-vous seulement prouver empiriquement que la bttp conduit inévitablement à l’effondrement du mode de production capitaliste. Quels sont les indicateurs de cette tendance? Le capital ne peut-il pas dévolepper des capacités de résilience? J’aimerais que vous soyez concret, c’est-à-dire que vous citiez des chiffres précis, sur cette question, ce qui suppose de vous détourner des métaboles philosophiques qui, du reste, ont un sens. Merci à vous. Continuez ainsi et vive la commune !

  2. Bonjour Francis,

    Un certain nombre d’acteurs et commentateurs de l’économie arrivent à des résultats convergents bien que leurs méthodes soient très différentes : accepteriez-vous un débat avec Jacques Sapir, Pierre Jovanovic, Olivier Delamarche, Charles Gave ?

    Si l’on veut être sûr de ne pas se tromper sur “la fin du début” et “le début de la fin” du Capital, dans la continuité de Marx qui compulsa des kilomètres de rapports sur l’économie politique de l’Angleterre, une vérification empirique de la baisse du taux de profit est nécessaire.

    Envisagez-vous une modernisation du Manifeste du parti communiste pour en faire un Manifeste de la Commune Universelle ?

    Le groupe Guerre de Classe va-t-il lui-même se muer en commune pour prêcher par l’exemple et démontrer par la preuve, comme héritière des communes précédentes (Paris, Berlin, etc.) et avant-garde de la commune universelle de l’humanité émancipée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *