Radio Guerre de Classe présente : Critique de l’actualité et des temps présents de Novembre 2020
Mystifications étatiques du coronavirus sans fin et autres impostures…
Participants : Charles, Adrien et Francis Cousin


” De notre temps, toute chose parait grosse de son contraire. La machine qui possède le don prodigieux d’agréger et de féconder le travail humain, le fait dépérir et s´exténuer. Les nouvelles forces de richesse que l’homme vient d’acquérir se transforment, par un caprice étrange du sort, en sources de détresse. On dirait que chaque victoire de la technique se paie par la déchéance morale. “

Marx, Les révolutions de 1848 et le prolétariat

” La valeur ne porte donc pas écrit sur le front ce qu’elle est. Elle fait bien plutôt de chaque produit du travail un hiéroglyphe. Ce n’est qu’avec le temps que l’homme cherche à dé-chiffrer le sens de l’hiéroglyphe à pénétrer les secrets de l’œuvre sociale à laquelle il contribue, et la transformation des objets utiles en valeurs est un produit de la société, tout aussi bien que le langage. “

Le CapitalLivre premier, I° section, Chapitre premier : La marchandise, IV. –  Le caractère fétiche de la marchandise et son secret.

” La pensée radicale est distinctement critique de l’indistinction. Elle revendique de pouvoir vivre une temporalité autre que celle de l’irréversibilité des traditions extra-européennes du passé et de celle de l’intangibilité des frontières mentales de la formalisation marchande du présent…

…Le spectacle de l’indistinction universelle marchande est d’une certaine manière un retour en arrière vers le regard aveugle qui nie toute « histoire ouverte », en négation justement de ce qui fit l’Europe de la tradition critique et cela en opposition pertinente avec toutes les traditions d’ailleurs qui étaient, elles, justement  des mémoires de la fermeture.

Plus se réalise la domination spectaculaire de la marchandise, plus se réalise le spectacle marchand de la domination de l’indistinct qui se fait alors fatalité paroxystique du temps irrémissible à mesure que l’économie de l’argent démocratise la consommation courante de l’aliénation. “

Critique de la Société de l’Indistinction

” Avant tout, la bourgeoisie produit ses propres fossoyeurs. Sa chute et la victoire du prolétariat sont également inéluctables. “

Le Manifeste Communiste

Comments (6)
  1. NECROSE ET POURRITURE DU CAPITALISME

    On peut constater que le capital, en l’absence d’un prolétariat politiquement révolutionnaire depuis des décennies, poursuit sa dynamique qui produit une véritable nécrose (1) et n’a pas plus aucun obstacle autre que ses contradictions valorisation/dévalorisation, qu’il tente de surmonter par une fuite en avant dans le capital fictif. On ne peut pas parler seulement de pourriture (2) pour décrire le capitalisme, car celui-ci produit une formidable nécrose consistant à développer des secteurs profondément nuisibles ou totalement inutiles pour la société, ne créant plus les bases matérielles du communisme, mais participant à la destruction de l’humanité en l’absence du retour du prolétariat révolutionnaire. Au-delà du capital pharma chimique, qui cherche à saper les conditions d’une santé naturelle par les prérequis que les hommes sont dotés, on fait semblant d’ignorer volontairement que ceux-ci ont des défenses immunitaires. On cherche à isoler l’homme de la nature pour avoir des êtres totalement artificiels et dépendant du capital pharma chimique, après avoir été contaminé par une nourriture chimique, et on transformera les hommes en véritable OGM grâce aux vaccins ARM.
    (1) “La transformation socialiste de la société, biologiquement indispensable a l’espèce humaine, devra surmonter des résistances et des obstacles démesurés crées par la conservation capitaliste qui opposera toute sa puissance technique, scientifique, militaire, a la communauté humaine en marche. Le socialisme devra regagner en violence le temps qu’il a perdu pendant lequel le capital a procédé a la décomposition des bases du socialisme en se constituant en une monstrueuse nécrose” (Le Programme de la société communiste, Année VI, série 2, n°1, juillet-décembre 1980, page 11)
    (2) « A mesure que le capitalisme se développe puis pourrit sur pied, il prostitue de plus en plus cette technique qui pourrait être libératrice à ses besoins d’exploitation, de domination et de pillage impérialiste, au point d’en arriver à lui transmettre sa propre pourriture et à la retourner contre l’espèce (…) C’est dans tous les domaines de la vie quotidienne des phases “pacifiques” qu’il veut bien nous consentir entre deux massacres impérialistes ou deux opérations de répression que le capital, aiguillonné sans trêve par la recherche d’un meilleur taux de profit, entasse, empoisonne, asphyxie, mutile, massacre les individus humains par l’intermédiaire de la technique prostituée (…) Le capitalisme n’est pas innocent non plus des catastrophes dites “naturelles”. Sans ignorer l’existence de forces de la nature qui échappent à l’action humaine, le marxisme montre que bien des catastrophes ont été indirectement provoquées ou aggravées par des causes sociales. »
    Espèce humaine et croute terrestre Amadéo BORDIGA

  2. Je suis torturé par un doute. Sur le covid je pense comme Cousin dès le premier jour. Mais un bon youtubeur Gregory Mannarino me fout un doute: il dit évidemment que le covid est un scam, mais contrairement à Cousin il ne dit pas que le système est sur la défensive pour travestir la cause de l’effondrement, il dit que la Fed est sur l’offensive et détruit la classe moyenne et rachète tout et endette tout le monde. Quid?

    • Bonjour,
      A l’envers de tous les économistes vulgaires qui partent toujours des apparences, qui sont donc condamnés à ne rien comprendre, la critique de l’économie politique comprend que le Capital est une totalité dont la loi de vie est en même temps sa loi de mort, la loi de la baisse tendancielle du taux de profit…
      C’est toujours à l’occasion de crise que le capital cherche à se restructurer. C’est donc parce que le système (classe capitaliste) est, comme vous le dîtes, sur la défensive et se sait menacé qu’il rachète via la FED américaine un nombre important de crédits. Le Capital comme structure anonyme d’exploitation tend à vouloir faire perdurer des couches moyennes qui sont vouées à disparaître (commerçants, restaurateurs, artisans) au regard de l’accélération de la crise du taux de profit.
      L’important étant de comprendre que c’est un mouvement qui doit-être compris au regard de la lutte des classes.
      Pour aller au delà des vidéos, la crise du coronavirus est déployée dans ce texte :
      http://guerredeclasse.fr/2020/05/24/commentaires-sur-le-grand-mensonge-spectaculaire-du-coronavirus-la-crise-historique-de-la-marchandise-mondiale-et-le-retour-des-luttes-de-classe-radicales/
      Bien à vous,
      GDC

      • Merci pour votre réponse. Néanmoins ce que je n’arrive toujours pas à comprendre c’est pourquoi on doit éluder l’hypothèse B d’un complot ruinant tout le monde pour qu’ensuite la Fed ramasse les ruines, indépendamment du fait que cela se produise à l’époque des QE, des taux négatifs, de l’IA etc… Ce qui signifie qu’un tel vol aurait très bien pu se produire en 1990 ou en 1980…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *